Communautés d’intérêts

fondatrice et dirigeante d’Arctus société de conseil spécialisée dans le web interne

Une communauté d’intérêts correspond à un espace collaboratif accessible le plus souvent depuis l’intranet. Cette communauté fédère en son sein des membres qui réfléchissent autour de sujets non opérationnels.

Grâce au profilage et à la personnalisation qui identifie chaque individu au travers d’un certain nombre de critères, le collaborateur peut accéder à des communautés en fonction de ses attributions organisationnelles ou de ses choix individuels. L’appartenance à une ou plusieurs communautés d’intérêt relève le plus souvent d’un choix délibéré du salarié. 

La temporalité d’une communauté d’intérêts peut être finie ou infinie. La gouvernance ou les règles de contrôles liées à l’inscription dans une telle communauté sont en général souples vu la thématique. Les sujets couverts dans ces espaces regroupent aussi bien des thématiques en lien avec les engagements sociétaux ou environnementaux de l’entreprise (les femmes, les nouveaux arrivants, etc.), les activités de mécénat de l’employeur. Ces communautés peuvent émerger à l’initiative de salariés aussi bien qu’à celle de l’entreprise. Le stock d’information échangé a peu de valeur, en revanche les flux d’information et le réseau constitué autour de la thématique sont ce qui importe. Dans ces espaces, la nature des interactions est constituée d’échanges libres sans hiérarchie. C’est avant tout un lieu de débats et de partage. Ces espaces ont vocation à permettre un échange à portée profondément « sociale » qui tisse un lien entre individus autour de thématiques qui peuvent même être détachées du contexte professionnel et existent simplement par ce qu’un groupe de salarié partage un même intérêt et souhaite se fédérer autour de celui-ci (club des gastronomes, des lecteurs, etc.). 

La communauté d’intérêts est l’une des catégories d’espaces collaboratifs rencontrés dans des intranets collaboratifs. Son émergence atteste souvent de la maturité digitale d’une entreprise. En effet ces espaces autorisent une liberté d’expression sur des thématiques qui ne sont pas toujours reliées directement à l’activité de l’entreprise. Elles jouent un rôle fédérateur fort et constituent à tisser un lien renforcé entre ses membres. 

Beaucoup d’entreprises sont encore réticentes à déployer des communautés d’intérêts. Celles qui se lancent dans l’aventure le font pour faciliter la création de lien social, lien qui est utile pour fluidifier les relations et les rapports opérationnels ou métier. Ces communautés sont aussi l’opportunité pour les salariés de pratiquer une forme d’expression libre au sein de l’entreprise .Ceci leur permet ainsi de s’aguerrir au partage des connaissances qui peut ensuite être décliné sur des sujets en lien avec leur métier et leurs enjeux professionnels. 

La présence de communautés d’intérêts dans une entreprise est souvent un indicateur avancé de la qualité des relations humaines existantes. Elle devrait se déployer de manière importante dans les entreprises dans les années à venir.

Contributions
Pour contribuer, connectez-vous ou inscrivez-vous