Médiation

Professeure émérite en Sciences de l’Information, Communication de l’Université Paris 8. Titulaire de la Chaire UNESCO ITEN (Innovation, Transmission, Edition Numériques)

La médiation est un procédé de communication et de transmission qui utilise un ou plusieurs intermédiaires, qui peuvent être de nature différente. La médiation permet de rendre accessibles des informations par différents processus de codage-décodage.

Des neurotransmetteurs aux interfaces des multiples écrans qui font notre quotidien, les médiations sont consubstantielles de notre rapport au monde. La médiation primaire et primordiale est celle des neurotransmetteurs, qui sont les médiateurs chimiques qui permettent l’activité cérébrale par le transfert d’information entre neurones. Le système nerveux est le médiateur entre les organes des sens et le cerveau. Les cinq sens constituent cinq interfaces qui captent de manières différenciées les informations provenant de l’environnement. Pour l’être humain, les deux interfaces sensorielles hégémoniques pour la transmission et l’accès à l’information sont la vue et l’ouïe.

En s’adressant prioritairement à ces deux sens, des systèmes de codification culturels et technologiques se sont constitués comme des médiateurs arbitraires et artificiels de la transmission. La langue est centrale, aussi bien dans la production d’information que dans tous types de communications et d’échanges. Qu’il s’agisse de rapports interhumains, de rapport homme-machine ou de rapport machine-machine, la langue est un médiateur qui vise à rendre intelligible et opératoire l’information.

Des médiations successives peuvent être nécessaires pour comprendre et réagir de manière adaptée à l’information. Les contenus programmés en langage informatique nécessitent plusieurs médiations successives pour être accessibles à l’usager dans les conditions qui lui font sens. De la même manière, une création artistique peut ne pas être pleinement accessible sans des médiations successives cherchant à décrypter la création en fonction de son contexte (histoire de l’art, inscription dans un mouvement, place dans l’œuvre de l’artiste, etc.), et révélant la volonté explicitée de l’artiste.

Avec les nouvelles technologies de l’information communication, de nouvelles formes de médiations sont à l’œuvre. L’image, longtemps reléguée à l’édification et à la mystification, cherche sa place dans les médiations scientifiques, culturelles et pédagogiques par l’exploitation de ses nouvelles potentialités: l’interactivité, la 3D, l’animation, ses qualités d’immersion et ses facultés à simuler le réel. L’image, le texte et le son trouvent de nouveaux agencements dans des scénarios complexes multisupports. Cette nouvelle forme de médiation, crossmédia, entre différents supports, réalisée grâce à la généralisation du numérique et du haut débit permet une construction sémantique de signifiants hétérogènes articulés. La médiation crossmédia est une inter-médiatisation dans la mesure où elle fait interagir des médias différents pour en exploiter les spécificités dans une communication générale amplifiée.

Contributions
Pour contribuer, connectez-vous ou inscrivez-vous

Médiation culturelle au Grand Palais à Paris
Exemple d'expérimentation

Un groupe de visiteurs de l’exposition La force de l’art au grand palais à Paris accompagné par des médiateurs culturels intervenant dans le cadre de la manifestation.

Manifestation triennale, organisée à l’initiative du Ministère de la Culture et de la Communication, LA FORCE DE L’ART a pour ambition d’offrir une scène à la création contemporaine en France et aux artistes qui l’animent, dans la diversité de leurs origines et de leurs choix esthétiques. Deuxième édition de cette manifestation, LA FORCE DE L’ART s’est déployée du 24 avril au 1er juin 2009.

Des médiateurs culturels ont été à la disposition des visiteurs et des groupes durant toutes les périodes d’ouverture et sans coût supplémentaire, ni réservation préalable. Cette démarche est destinée à faciliter la compréhension des œuvres d’art contemporain souvent difficiles d’accès sans explication.

Leçon d’introduction à la théorie de la médiation
Références
Auteur : Jean Gagnepain
Commentaire :

“Leçon d’introduction à la théorie de la médiation”, une version révisée du cours prononcé à Louvain-la-Neuve en février-mars 1993 par Jean Gagnepain, initialement publié dans la revue Anthropo-logiques / Collection de la Bibliothèque des Cahiers de l’Institut de Linguistique de Louvain (BCILL).

    Exposition “Marie Curie, femme de science” (Shanghai)
    Exemple d'expérimentation

    Jeune chinoise consultant l’application 3D de l’exposition Marie Curie, femme de science, du LEDEN.

    La raison éclatée
    Références
    Auteur : Jean-Claude Schotte
    Editeur : De Boeck Université
    Commentaire :

    Ouvrage épistémologique d’introduction à la Théorie de la médiation écrit par Jean Claude Schotte, pontonnier entre la Théorie de la Médiation de Jean Gagnepain et l’Anthropo-psychiatrie de Jacques Schotte.

    Revue Tetralogiques
    Références
    Auteur : Laboratoire interdisciplinaire de recherches sur le Langage
    Editeur : Presses Universitaires de Rennes
    Commentaire :

    Tétralogiques, revue du laboratoire interdisciplinaire de recherches sur le Langage (LIRL Université Rennes II), fondée par Jean Gagnepain et dirigée par Jean Claude Quentel.

      Médiation sur les Dieux de l’Inde (musée Guimet)
      Exemple d'expérimentation

      Parcours découverte pour enfants « Shiva, Ganesh et les autres dieux de l’Inde »

      Ce parcours permet aux enfants (5-10 ans) de découvrir de nombreux dieux par le biais de jeux d’observation et d’imagination au sein des salles du musée national des arts asiatiques, musée Guimet.

      https://www.guimet.fr