Multifonctionnalité

Professeure émérite en Sciences de l’Information, Communication de l’Université Paris 8. Titulaire de la Chaire UNESCO ITEN (Innovation, Transmission, Edition Numériques)

La notion de multifonctionnalité peut se définir comme la possibilité technique d’accès à des usagers et contenus multimédias de natures différentes à partir d’un appareil unique.

Alors qu’il était d’usage, sauf exception, d’utiliser un appareil pour une fonction unique, on tend désormais à avoir des objets pouvant remplir des usages multiples. Les dernières générations de téléphones mobiles offrent par exemple, en plus de leur fonction première qui est d’établir une communication vocale point à point, la possibilité de prendre des photos, d’accéder à de nombreux services, d’écouter de la musique, d’écrire des messages, d’utiliser internet, de jouer à des jeux ou encore d’être géolocalisable. Des supports différents (ordinateur portable, téléphone mobile, tablette tactile, etc.) peuvent malgré leur fonction dominante (bureautique, communication point à point, lecture, etc.) proposer des fonctionnalités similaires. Ce recoupement de fonctions entre supports différents, possédés par le même usager, implique une certaine compatibilité entre ces supports, pour qu’il y ait synchronisation des données et continuité dans les usages.

Cette évolution technologique est rendue possible par la numérisation des données, qui permet de faire transiter par un même moyen aussi bien des images, des sons, des vidéos ou tout autre contenu.

La multifonctionnalité est un des aspects de la généralisation du numérique qui entraîne des conséquences économiques et une reconfiguration de la concurrence entre constructeurs de supports. Par exemple, le marché des appareils photo numériques grand public est menacé par l’intégration de dispositifs de capture de plus en plus performants dans les téléphones portables.

En désolidarisant les contenus de leurs supports d’origine, les conditions éditoriales initiales de la production sont transformées.

Le crossmédia permet de créer une continuité entre supports possédant la même fonction. Néanmoins, des fonctions similaires peuvent créer des usages différents si les supports ont des performances et caractéristiques variables: la fonction de lecture de fichiers audiovisuels numériques pourra être partagée entre un téléphone portable et une télévision, mais l’usager utilisera plutôt cette fonction du téléphone portable hors de son domicile pour lire des scènes courtes, compressées en basse qualité, alors que la fonction de lecture sur le téléviseur sera utilisée exclusivement par l’usager à son domicile, plutôt pour des longs métrages compressés en haute qualité, voire non compressés.

Contributions
Pour contribuer, connectez-vous ou inscrivez-vous