Point à point

Professeure émérite en Sciences de l’Information, Communication de l’Université Paris 8. Titulaire de la Chaire UNESCO ITEN (Innovation, Transmission, Edition Numériques)

La notion de point à point caractérise un système de diffusion d’information et de communication à distance qui permet à deux émetteurs-récepteurs, généralement individuels, de communiquer.

Le point à point est une des trois catégories d’interactions mises en œuvre dans les systèmes de diffusion d’information et de communication à distance, les deux autres étant le point à masse et le point à multipoints.

Le point à point peut être un dispositif de communication synchrone ou asynchrone. Ce type de communication invite à la réciprocité et à la communication sur le modèle du dialogue physique.

Historiquement, le téléphone représente le premier dispositif domestique de communication vocale à distance synchronisée. Plus récemment, avec l’apparition d’Internet, d’autres dispositifs de communication à distance synchrone sont apparus utilisant le texte, tel que les messengers et chats, puis associant le son, la vidéo et éventuellement le texte, généralisant ainsi les visioconférences. Le point à point est prioritairement un dispositif de communication.

Le point à point recouvre aussi un type de communication asynchrone, sur le modèle des correspondances. Les lettres, les télégrammes, les télécopies, les courriels, les SMS et les messages vocaux appartiennent à ce registre de communication asynchrone.

Ces communications se caractérisent généralement par un fort degré d’interaction et de personnalisation. Les contenus échangés sont théoriquement destinés exclusivement à un destinataire, mais une personnalisation sommaire et mécanisée permet de prendre l’apparence du point à point, alors qu’il s’agit d’un type de communication point à multipoints. C’est le cas notamment des stratégies publicitaires et commerciales intégrant à des contenus standardisés des éléments provenant de fichiers de données personnelles. Ce phénomène prend la forme notamment de prospectus, de phoning ou de spam.

Les outils du point à point, tel que le téléphone, qui combinent communication synchrone et asynchrone, s’ouvrent à d’autres usages. La mobilité de cet outil renforce la synchronie de la communication point à point. Combinée à la géolocalisation et au haut débit, la mobilité permet un accès continu aux services proposés sur Internet et superpose les interactions possibles sur un même support.

Contributions
Pour contribuer, connectez-vous ou inscrivez-vous