Tactilité

Professeure émérite en Sciences de l’Information, Communication de l’Université Paris 8. Titulaire de la Chaire UNESCO ITEN (Innovation, Transmission, Edition Numériques)

La tactilité est le fait d’agir grâce au toucher, sans autre médiation, qu’avec la main. Il s’agit d’un lien entre le corps et la technologie sans appareillage.

Les écrans tactiles sont munis d’un dispositif technologique qui permet d’identifier le point de contact avec l’écran et de lui faire produire des effets. Cette tactilité a pour conséquence de modifier le rapport de l’usager à l’écran ainsi qu’au pointeur, et de transformer les modalités de navigation.

Les écrans tactiles sont particulièrement adaptés aux petits écrans, en raison du prix relativement élevé de cette technologie et de la nécessité d’être rapproché de l’écran pour l’utiliser. Les écrans tactiles sont utilisés pour les téléphones, les tablettes, les liseuses électroniques, les tables collaboratives et pour des bornes à fonctionnalités préconfigurées. La tactilité combinée à des dispositifs intuitifs facilite l’accès des enfants ou encore des personnes âgées aux technologies de l’information-communication. Les dispositifs tactiles imposent des contraintes ergonomiques tenant compte par exemple de la taille des doigts et limitant le besoin de saisies.

Plusieurs technologies permettent de produire un écran tactile, mais le degré de précision peut varier. Le multitouch, c’est-à-dire la possibilité pour l’écran d’identifier plusieurs points de contact simultanément et de leur faire produire des effets, ne peut pas être obtenu par tous les dispositifs d’écrans tactiles. Cette technologie est nécessaire à la fluidité de la navigation et à la diversité des interactions avec l’écran. Les méthodes de défilement (scrolling), de zoom et plus généralement de gestuelles tactiles sont des technologies centrales pour les constructeurs de supports. Des brevets les protégeant ont été obtenus notamment par Apple®, qui s’est doté d’un arsenal juridique dissuasif pour protéger ses technologies multitouch.

Le tactile peut être combiné avec la technologie de diffusion d’image 3D pour permettre une navigation tridimensionnelle. Les technologies tactiles permettent de se passer d’un intermédiaire (par exemple: souris, clavier, manette, télécommande), mais le toucher de l’écran reste nécessaire. D’autres dispositifs de capteurs de mouvements permettent de se passer du toucher, mais leur précision dans la reconnaissance de mouvement est encore limitée.

La tactilité est fondamentale pour le crossmédia, et certains supports tactiles comme le téléphone ou les tablettes peuvent être utilisés comme télécommande tactile pour interagir avec des écrans non tactiles comme ceux de la télévision ou de l’ordinateur. Dans cette même logique un écran clone tactile miniaturisé peut être utilisé pour faciliter la navigation sur un plus grand écran et permettre de basculer en mode saisie. Ces combinaisons pourraient se révéler particulièrement adaptées aux contraintes et aux usages de la télévision connectée.

Contributions
Pour contribuer, connectez-vous ou inscrivez-vous

Espace de découverte des coulisses du Louvre Lens
Exemple d'expérimentation

Tables tactiles multimédias dans l’espace de découverte
(avec deux projections vidéos sur les parois de verre, séparant les espaces de circulation)

L’espace de découverte des coulisses du musée est en accès libre. Il offre une vue sur les réserves et sur les ateliers techniques qui sont au niveau inférieur et qui sont visitables en groupe deux fois par jour sur inscription.

Ce vaste espace, librement accessible par un escalier dans le hall d’accueil, est contigu aux réserves. Il donne également accès aux vestiaires, aux toilettes et à l’étage inférieur du centre de ressources.

Il permet, selon ses concepteurs, de mieux comprendre ce qu’est un musée aujourd’hui, de découvrir sur de nombreuses tables tactiles la «vie secrète» des œuvres et les études scientifiques (analyses, radiographies, photographies scientifiques, examens divers,..) dont elles font l’objet, notamment au centre de recherche et de restauration des musées de France. Des vidéos, projetées sur les murs de verre, présentent des conservateurs expliquant les travaux de conservation et d’étude dont les œuvres font l’objet.

Le bâtiment du Louvre Lens a été conçu par l’agence d’architecture SANAA (Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa)

    Table tactile dans la crypte archéologique de Paris
    Exemple d'expérimentation

    Table tactile montrant la reconstitution en 3 dimensions (3D) des thermes antiques de la crypte archéologique (Paris)
    Réalisation Dassault Systèmes 2012